RÉACTION SUR LE DEMI

48

L’apparition du demi, une monnaie alternative gaspésienne obtient une couverture médiatique importante et ravive le débat sur l’achat local.

En effet, plusieurs médias ont parlé de cette initiative gaspésienne. Il s’agit en fait de couper des billets de banque en deux. Ainsi un dix dollars coupé en deux, donne deux billets de 5 dollars. L’apparition du demi aurait même trouvé écho en France et provoque assurément plusieurs réactions, qu’elles soient positives ou négatives.

L’un des instigateurs du projet, Patrick Dubois de Carleton, se réjouit de toutes les discussions provoquées par cette monnaie alternative. Il affirme que le but premier de cette initiative était de raviver le débat concernant l’économie locale. Il explique que ce but est sans aucun doute atteint et ce dans un contexte d’austérité :

Tous ne partagent pas cette opinion.
Pour le préfet de la MRC Bonaventure, Jean-Guy Poirier le rayonnement médiatique entourant le demi n’est pas nécessairement une bonne nouvelle. Il concède que le débat est relancé, mais il ajoute que l’image de la Gaspésie est malmenée :


Environ une quinzaine de commerces accepteraient jusqu’ici le demi.

PARTAGER
Article précédentLE QUAI
Article suivantOBJECTIF ATTEINT