Radio Gaspésie, la voix des gens d’ici en numérique!

444

Radio Gaspésie aura 40 ans en décembre 2018 et nous serons prêts pour répondre aux nouveaux défis de la radio du futur.

Au début du mois de janvier, nous avons entrepris un virage technologique important vers le numérique et aussi sur le plan organisationnel. Ce sera la plus grande transformation de la radio depuis sa fondation pour se moderniser.

Ce virage signifie de changer tous nos équipements analogiques pour acquérir des équipements à la fine pointe de la technologie radio numérique. Nous réaliserons la transformation complète des studios des animateurs et des journalistes. Nous allons développer des contenus numériques pour mieux rejoindre nos auditeurs et auditrices.

Concrètement, pour les auditeurs et les auditrices, ce virage apportera, entre autres, les améliorations suivantes au cours des prochains mois :

  • Qualité sonore supérieure en mode d’écoute numérique sur le web, les téléphones intelligents et les tablettes;
  • Dans vos voitures, votre radio ira elle-même syntoniser la bonne fréquence selon l’endroit où vous serez sur notre grand territoire (Radio Gaspésie compte 8 fréquences différentes);
  • Plus grande facilité à diffuser en direct des événements qui se déroulent sur la pointe gaspésienne;

Et lorsque nous diffuserons en numérique et que vous aurez des appareils radio numériques équipés d’un écran :

  • Capacité d’offrir plusieurs chaînes de Radio Gaspésie avec des contenus musicaux spécifiques;
  • Offrir la possibilité de mettre en pause une émission, puis de la reprendre et de recevoir des informations complémentaires (affichage du nom des artistes, des pochettes d’album, des titres de l’actualité, etc.).

Au Québec, il existe très peu de radios qui ont amorcé le virage numérique. Radio Gaspésie fait office de pionnière parmi les 35 radios communautaires du Québec.

Depuis près de 20 ans, les administrateurs et les directeurs généraux qui se sont succédé à la barre de la radio ont réalisé des économies afin de donner à notre radio le pouvoir de financer le développement d’innovations techniques et technologiques pour répondre aux besoins de ses auditeurs et auditrices.

Nous sommes fiers de réaliser ce projet, au coût de 348,000 $, dont nous payons 68 % des coûts et dont la balance du financement provient de l’apport financier à 17 % du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation du Québec (programme de Fonds d’aide aux initiatives régionales), à 7 % pour la MRC de La-Côte-de-Gaspé et 7 % pour le ministère de la Culture et des Communications (programme Plan culturel numérique).

Radio Gaspésie est une entreprise d’économie sociale qui a pour mission d’offrir à la communauté de l’Est de la Péninsule gaspésienne un média de qualité, moderne et accessible. Grâce à ce virage technologique, nous continuerons de nous transformer, d’apprendre et d’innover. Nous montrerons aux Gaspésiens de quelle manière leur radio peut leur offrir l’espace et les contenus dont ils ont besoin pour profiter pleinement du monde numérique.

C’est ainsi que nous envisageons l’avenir : les Gaspésiens auront un radiodiffuseur communautaire encore meilleur, plus pertinent, plus apprécié et en phase avec leurs besoins et leur offrant ce qui compte pour eux.

 

Martin Roussy, directeur général, directeur de la programmation et du web

PARTAGER
Article précédentTugliq et son projet de gaz naturel liquéfié à Murdochville
Article suivantUne autre vague de médailles pour les Barracudas
Radio Gaspésie est la station numéro 1 de la pointe gaspésienne. Notre équipe est composée de 17 employés. Radio Gaspésie est une entreprise d'économie sociale. Par sa nature et ses activités, Radio Gaspésie est un acteur important du développement régional durable. Radio Gaspésie offre un service de l’information avec 3 journalistes et des pigistes pour couvrir la Côte-de-Gaspé et le Rocher-Percé. Nous sommes le reflet de la culture locale et régionale. Nous sommes le partenaire média de toutes les manifestations culturelles et sportives sur notre territoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE