Projet OPTILAB : l’APTS réagit avec stupeur et inquiétude

442

L’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé (APTS) crie à la catastrophe, devant la réorganisation des services de laboratoires médicaux.

Elle réitère sa demande de mettre sur la glace le projet OPTILAB.

Le Centre intégré de Santé et de Services sociaux de la Gaspésie a confirmé, hier, que tous ses laboratoires seront bientôt gérés par le centre du Bas-Saint-Laurent.

Cette centralisation, selon la porte-parole régionale de l’APTS, Guylaine Michel, se soldera à moyen terme par la perte inévitable de plusieurs emplois en Gaspésie :

 

Les heures de travail pourraient diminuer de 10 à 20 % dans les laboratoires satellite :

 

L’APTS note, par ailleurs, que c’est une grande quantité de matière vivante, fragile et prélevée parfois douloureusement qui sera envoyée sur plus de 400 kilomètres jusqu’à Rimouski.

LAISSER UN COMMENTAIRE