PRODUCTION SUR LA GLACE

32

Une écloserie de pétoncle construite au coût de 8,2 millions de dollars en Gaspésie n’a pas fait de production cette année en raison d’une mésentente avec le gouvernement du Québec.

Le plan budgétaire 2008-2009 du gouvernement Charest annonçait un crédit d’impôt remboursable sur la masse salariale pour les entreprises maricoles jusqu’en décembre 2015, et aussi un nouveau crédit d’impôt à l’investissement.

Cependant, les mariculteurs déplorent que le crédit d’impôt à l’investissement ne s’applique pas à leur champ d’activités. Les équipements utilisés par les mariculteurs ne sont pas admissibles car ils ne sont pas destinés à la fabrication ou à la transformation, selon Revenu Québec.
Donc, aucune entreprise n’a pu en profiter.

Les Fermes marines du Québec, qui possède son élevage de pétoncle dans la baie de Gaspé, s’est donc vu refuser un crédit de 1,5 million de dollars en février dernier.

Le refus a affecté directement l’entreprise, qui a dû suspendre les activités de son écloserie de pétoncles à Newport, construit au coût de 8,2 millions de dollars. Le président et actionnaire principal Jean-Philippe Hébert :

Jean-Philippe Hébert soutient que son entreprise en est une de fabrication et que par conséquent, il devrait avoir droit au crédit d’impôt à l’investissement comme une écloserie de poussins, par exemple.

La Table maricole du Québec demande maintenant au ministre des Finances des outils de financements adéquats pour les mariculteurs.

La coordonnatrice de la table, Sophie Fortier, trouve que la raison évoquée pour ne pas permettre l’adhésion au crédit est choquante :

 

PARTAGER
Article précédentRÉSEAU DE TRAFIQUANTS DÉMENTELÉ
Article suivantCHANGEMENT NÉCÉSSAIRE

Radio Gaspésie est la station numéro 1 de la pointe gaspésienne. Notre équipe est composée de 17 employés. Radio Gaspésie est une entreprise d’économie sociale. Par sa nature et ses activités, Radio Gaspésie est un acteur important du développement régional durable. Radio Gaspésie offre un service de l’information avec 3 journalistes et des pigistes pour couvrir la Côte-de-Gaspé et le Rocher-Percé. Nous sommes le reflet de la culture locale et régionale. Nous sommes le partenaire média de toutes les manifestations culturelles et sportives sur notre territoire.