Le processus d’attribution des places en CHSLD est critiqué

276

Une famille de Gaspé trouve le processus d’attribution des places en CHSLD pénible.

Délima Boulay, 91 ans, est en attente d’obtenir une place au centre d’hébergement de soins de longue durée Monseigneur-Ross (CHSLD) depuis 3 mois.

Elle a été admise à l’hôpital le 16 octobre dernier pour une blessure à la jambe et elle a dû attendre jusqu’au 9 janvier avant de recevoir les détails de l’évaluation qui détermine l’admission pour le CHSLD.

Sa fille, Lili Cotton, est exténuée. Elle affirme que les résultats ne permettent toujours pas à sa mère d’avoir une place et que les autres options d’hébergement offertes par le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Gaspésie (CISSS) ne sont pas adéquates. Elle soutient que tout le processus est beaucoup trop long pour une personne âgée.

 

Pour sa part, le CISSS n’a pas voulu commenter le dossier. Cependant, le directeur du programme de soutien à l’autonomie des personnes âgées, Jean St-Pierre, explique que le processus d’attribution peut varier d’une personne à l’autre, selon son état de santé et son autonomie. Dans le cas où une personne reçoit aussi des soins, la période de convalescence doit être prise en considération dans les délais.

 

Le CHSLD Monseigneur-Ross dispose de quelque 80 places en hébergement.

 

Écoutez les entrevues complètes réalisées dans le cadre de l’émission O’Leary le midi : https://radiogaspesie.ca/nouvelles/affaires-publiques/22obtenir-place-chsld/. 

LAISSER UN COMMENTAIRE