Les premiers homards provenant de l’écloserie pourront être capturés

186

Après 7 ans d’ensemencement, les premiers homards gaspésiens nés en captivité pourront faire partie des captures des pêcheurs dès l’ouverture de la saison samedi prochain.

Depuis 2010, le Regroupement des pêcheurs professionnels de la Gaspésie a décidé d’aider à la reconstitution de la ressource en mettant de l’avant un projet d’écloserie de bébé homard.

L’objectif était de remplacer de 3 % à 5 % le nombre de homards capturés dans une année.

Le biologiste pour le regroupement, Jean Côté, explique qu’au début du projet, environ 20 000 bébés homards ont été ensemencés dans leur milieu naturel après avoir été élevés en écloserie. Il précise que ce chiffre était de 80 000 l’an dernier et pourrait doubler d’ici deux ans.

 

En milieu naturel, une seule larve sur 1000 va devenir un bébé homard alors qu’avec l’écloserie, le taux passe à près de 300 petits crustacés par 1000 larves élevées.

Selon Jean Côté, cette année sera la première depuis le début du projet où des bébés homards élevés en écloserie seront capturés par les pêcheurs.

 

Depuis le début, l’écloserie du Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie a permis à au moins 330 000 petits homards d’être mis à l’eau.

LAISSER UN COMMENTAIRE