Des postes risquent d’être abolis dans le secteur de la santé

2355

Les opposants à un projet de restructuration dans le secteur de la santé craignent de nouvelles abolitions de postes à Gaspé. L’enjeu concerne l’avenir d’un centre de réadaptation spécialisée.

Les résidences à assistance continue (RAC) sont des ressources transitoires où des personnes ayant des problèmes de déficiences intellectuelles ou un trouble du spectre de l’autisme apprennent à retrouver un milieu de vie permanant.

Suite à une étude auprès des usagers de ses hébergements, le Centre intégré de santé et services sociaux de la Gaspésie a décidé de transformer la RAC2 pour mieux répondre au besoin de sa clientèle.

Connie Jacques, la présidente directrice générale adjointe du CISSS de la Gaspésie parle ici des conclusions de cette étude :

 

La trentaine d’employés de la RAC2 a appris la semaine dernière qu’un appel d’offre allait être bientôt lancé pour trouver un nouveau preneur.

Du côté du syndicat, on parle plutôt d’une « privatisation déguisée en restructuration ». Écoutons Jean-Sébastien Martineau, conseiller syndical au Conseil central de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine de la CSN.

 

Des employés syndiqués, des travailleurs du milieu et des personnes opposées à la privatisation des services de santé manifesteront pour dénoncer cela, ce vendredi à Gaspé.

LAISSER UN COMMENTAIRE