La Poissonnerie de Cloridorme fait face à la justice

3161

La Poissonnerie de Cloridorme fait face à 226 chefs d’accusation en vertu de la Loi sur l’assurance-emploi.

Elle aurait fourni de faux renseignements ou des déclarations trompeuses à propos du travail de ses employés et de pêcheurs, notamment sur le premier jour de travail et sur le nombre d’heures travaillées.

On reproche aussi à l’employeur de ne pas avoir établi de relevé d’emploi à des pêcheurs qui lui avait livré des produits de la mer.

Deux autres personnes sont aussi accusées dans le même dossier. Il s’agit du propriétaire, Jean-René-Denis, et de sa secrétaire, Renée Coulombe.

Le procès pro forma aura lieu au Palais de justice de Percé le 13 février.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE