Pour un plus grand rôle des municipalités dans le développement forestier

95

Le monde municipal devrait jouer un plus grand rôle dans le développement du secteur forestier, selon la Fédération des producteurs forestiers du Québec.

Elle comparaissait la semaine dernière devant la Commission de l’aménagement du territoire et a fait valoir l’importance d’une intervention municipale pour le développement d’une culture sylvicole chez les 134 mille propriétaires forestiers de la province.

Pour ce faire, la fédération propose deux mesures. La première consiste à établir une réglementation sur la protection du couvert forestier à l’échelle de la MRC, ce qui favoriserait le dialogue entre les élus et les acteurs du secteur, selon le directeur général, Marc-André Côté.

La Fédération souhaite également créer une catégorie d’évaluation et de taxation municipale spécifique pour les boisés qui sont sous aménagement forestier. Elle aurait pour but d’inciter les propriétaires à aménager davantage leur propriété.

Les forêts privées du Québec contribuent à 17 % des approvisionnements en bois des usines du Québec. Ce pourcentage pourrait augmenter avec les politiques appropriées.

LAISSER UN COMMENTAIRE