Plaidoyer pour les cégeps en région

50

Les enseignants du Cégep de la Gaspésie et les Îles demandent au gouvernement de revoir ses priorités qui ne répondent pas aux besoins des cégeps de région. 

La présidente du Syndicat du personnel enseignant du Cégep de la Gaspésie et des Îles à Gaspé (SPECGIG), Magalie Larochelle, accueille avec prudence la consultation en cours concernant la création de nouvelles structures et des modifications aux Règlements sur le régime des études collégiales.

 

Affilié à la Fédération des enseignantes et enseignants du cégep, le SPECGIG a collaboré au mémoire qui a été présenté hier au comité chargé de la consultation.

 

Pour le Syndicat, le gouvernement doit aussi prendre en compte que la mission du Cégep va au-delà de l’enseignement puisque c’est un pôle de développement social culturel et économique pour la région.

Les enseignants du Cégep appellent le gouvernement à adopter une vision plus axée sur la collaboration que la concurrence entre les 48 établissements d’enseignement supérieur collégial.

 

Magalie Larochelle craint aussi que les modifications proposées au régime pédagogique ne viennent freiner la mobilité des étudiants de l’extérieur de la région vers le Cégep de la Gaspésie et des Îles.

LAISSER UN COMMENTAIRE