Les pêcheurs de homard craignent pour leur sécurité, si le quai de Percé n’est pas réparé

0
120

Le Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie craint des accidents majeurs si le quai de Percé n’est pas accessible ce printemps.

La possibilité évoquée par Pêches et Océans Canada de ne pas réparer le quai, en raison de dommages trop importants, inquiète au plus haut point les homardiers  du secteur de Percé.

Il y a 12 pêcheurs qui utilisent habituellement le quai à cet endroit.

Le directeur du regroupement affirme avoir reçu des offres du ministère pour utiliser les quais de St-Georges-de-Malbaie et de L’Anse-à-Beaufils pour la saison de pêche puisque celui de Percé risquait de demeurer fermé cette année.

Selon O’Neil Cloutier, cette solution mettrait en danger les équipages lors de la mise à l’eau des casiers et du retrait de ces derniers.

 

Le directeur refuse ce scénario et demande au fédéral de réparer le quai de Percé temporairement pour les pêcheurs.

 

Dans le cas contraire, regroupement de pêcheurs de homards va même plus loin, en tenant responsables Pêches et Océans d’événements tragiques qui pourraient survenir.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE