PATRIMOINE BÂTI

160

forillon

Une École d’été en patrimoine bâti et paysages culturels in situ se déroule jusqu’à la fin du mois de mai à Cap-aux-Os et au Parc Forillon.

L’initiative de la professeure à l’École d’architecture de l’Université Laval à Québec, Tania Martin, propose une formation intensive qui s’adresse aux étudiants et aux professionnels qui ont un intérêt pour le patrimoine. Les recherches en cours visent à évaluer le potentiel de sauvegarde et de restauration de certains bâtiments et territoires du secteur de Forillon :

Une recherche effectuée au Centre d’archives du Musée de la Gaspésie permettra à 9 étudiantes de se documenter sur les lieux qui seront étudiés dans les prochains jours. De plus, un examen de ces maisons qui ne sont pas interprétées par le parc Forillon de même que certains sites naturels pourraient faire l’objet de différentes activités, que ce soit commerciales, communautaires ou autres. Le but est de contribuer à augmenter et diversifier les activités offertes dans les environs du parc national.

Tania Martin affirme que les gens de la région pourront également s’approprier ces bâtiments ou terrains qui ne sont pas exploités actuellement :

Les résultats des travaux de l’École d’été en patrimoine bâti et paysages culturels seront présentés au grand public sous forme d’exposition le jeudi 28 mai prochain à La Petite École de Forillon située à Cap-aux-Os.

Journaliste : Gilles Philibert