PAS D INTERVENTION DANS LES NÉGOS

38

La commission scolaire des Chic-Chocs n’interviendra plus auprès de sa fédération avant la fin des négociations syndicales.

Questionné publiquement à savoir quels dossiers avaient été défendus auprès du ministère de l’éducation, le vice-président du conseil des commissaires a répondu qu’un communiqué avait déjà émis à se sujet, en remettant une copie du document à Radio Gaspésie. Le communiqué datant de mai dernier fait foi de la position de la commission scolaire par rapport aux principaux enjeux décriés par le personnel scolaire et son syndicat.

Le président de la commission scolaire, Jean-Pierre Pigeon, a ultérieurement précisé quelles actions ont été entreprises par la commission scolaire en ce sens :

Le document, dont les éléments de négociation ne nous ont pas été révélés, a été soumis à la fédération des commissions scolaires en janvier 2015, et la commission scolaire n’intervient plus avant la fin des négociations.

Toutefois, concernant les aspects de nature politique qui n’ont pas trait aux conventions collectives, Jean-Pierre Pigeon précise que le travail est toujours en cours auprès du ministère, par l’intermédiaire de la fédération des commissions scolaires.

C’était le président de la commission scolaire des Chic-Chocs, Jean-Pierre Pigeon.