Orbite Technologies se met sous la protection de la Loi sur la faillite

263

Orbite a annoncé vendredi soir dernier qu’elle cesserait ses activités pour au moins les huit prochains mois.

L’arrêt des activités est dû à un problème de fiabilité avec des équipements de calcination qui n’atteindraient pas le rendement souhaité.

Orbite Technologies  s’est empressée de mettre la faute sur son fournisseur Outotec, contre qui des recours collectifs seront intentés afin de récupérer une partie des sommes investies dans cet équipement défectueux.

Suite à cet autre échec, l’entreprise de Cap-Chat dit avoir des solutions pour pallier au problème. Toutefois, un manque de liquidité les empêcherait d’aller de l’avant. Orbite affirme avoir besoin de huit millions de dollars en plus du délai de huit mois pour tout remettre en place.

À cet effet, Orbite a annoncé ce matin qu’elle se mettait à l’abri de ses créanciers pour une période minimale de 30 jours. Elle souhaite ainsi empêcher les créanciers de demander un remboursement complet de la totalité de leurs investissements.

Les dernières annonces de l’entreprise inquiètent le préfet de la MRC de la Haute-Gaspésie Allen Cormier.


L’avenir des 60 employés de l’usine de Cap-Chat est incertain, alors qu’Orbite elle-même n’exclut pas la possibilité d’une faillite imminente.

LAISSER UN COMMENTAIRE