Une nouvelle Charte des droits et libertés pour les personnes aînées

98

Les aînés disposent d’un nouvel outil afin de faire la promotion de leurs droits.

La veille de la journée mondiale de la lutte contre la maltraitance, hier, la Table régionale de concertation des aînés Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine a publié la Charte des droits et libertés pour les personnes aînées. Le document insiste sur le fait que ces dernières ont des droits inaliénables au point de vue moral, matériel et social.

Le président de l’organisme, Laval Cavanagh, explique avoir reproduit la plupart des éléments inclus dans les chartes canadienne et québécoise. Cependant, celle-ci se veut plus spécifique concernant les besoins particuliers des aînés.

 

Le lancement a eu lieu au Manoir Lady Maria de Maria qui héberge 250 résidents. Leur représentante, Alice Boudreau, se dit privilégiée de vivre dans un environnement qui respecte ses droits. Cependant, elle est consciente que ce n’est pas le cas pour tous les aînés, d’où l’importance d’un tel ouvrage.

 

La charte appuiera les actions entreprises contre les abus et la maltraitance, suite à l’adoption à l’unanimité de la loi 115, le 30 mai dernier.

Elle sera affichée dans toutes les résidences de personnes âgées et dans leur club.

LAISSER UN COMMENTAIRE