Murdochville épargnée par la prolifération des moustiques

536

Murdochville pourrait être la seule municipalité de la Pointe de la Gaspésie à ne pas se faire envahir par les moustiques cet été.

L’été 2017 pourrait être une année exceptionnelle pour la prolifération des insectes piqueurs comme les brûlots, les maringouins et mouches noires.

Ce sont les conditions météorologiques du printemps dernier qui en seraient responsable. Selon le biologiste de l’entreprise GDG Environnement, Richard Vadeboncœur, les fortes précipitations et la lente fonte du couvert de neige vont favoriser la reproduction des insectes cet été.

 

Plusieurs municipalités au Québec utilisent les services d’entreprises spécialisées qui arrivent à diminuer jusqu’à 80 % le nombre des insectes piqueurs grâce à un produit biologique qui s’attaque aux larves avant leur éclosion.

C’est le cas de Murdochville, qui effectue un contrôle biologique de son secteur depuis plus de 15 ans, selon Richard Vadeboncoeur.

 

Trois personnes sont embauchées à partir du mois de mai jusqu’en août pour procéder au traitement des cours d’eau.

Pour sa part, Murdochville investit près de 100 mille dollars par année sur un budget de 1,9 million pour se débarrasser de la présence des insectes piqueurs.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE