MORTALITÉ INQUIÉTANTE

35

Le taux de mortalité des bélugas naissants dans le fleuve Saint-Laurent inquiète les scientifiques.

Dans les années 80, un maximum de trois mortalités de baleineaux par année était enregistré, alors qu’en 2012, 17 carcasses de nouveaux nés l’ont été.

Le directeur scientifique pour le Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins, Robert Michaud rapporte que quatre carcasses de bélugas ont déjà été recensées, alors que la mise bas est à peine débutée :

 

Plusieurs pistes sont étudiées mais les scientifiques ne comprennent toujours pas pourquoi le taux de mortalité augmente de la sorte, de constater Robert Michaud.

Toutefois on reconnaît que la présence de contaminants affecte la santé du béluga :

 

Le directeur scientifique du GREMM, souligne que l’abandon par le fédéral du programme de suivi des contaminants a des répercussions importantes sur la qualité des données disponibles.

La fermeture du laboratoire d’éco toxicologie marine de l’Institut Maurice-Lamontagne en 2011 constitue selon Robert Michaud, un non sens dans le contexte actuel des changements climatiques.

 

PARTAGER
Article précédentAPPUI IMPORTANT
Article suivantÀ LA MAIRIE