Des monteurs de lignes dénoncent l’embauche de travailleurs de l’extérieur

433

Un groupe de monteurs de lignes souhaitent que Telus choisisse de faire travailler davantage les gens de la région.

La compagnie effectue présentement des travaux en Gaspésie, afin d’améliorer le réseau de fibres optiques et ainsi augmenter la qualité de l’Internet haute vitesse dans certains secteurs.

Le problème, c’est que Telus a embauché un sous-traitant, soit le Groupe Telecom de Montréal, qui a lui-même embauché Électrosag, du Saguenay. Aucun monteur de lignes gaspésien n’a finalement été embauché, au profit de travailleurs du Saguenay, transportés par autobus nolisés.

Lundi matin, une cinquantaine de monteurs de ligne de la Gaspésie se sont rendus à Val-d’Espoir pour démontrer leur mécontentement à ces travailleurs.

Le porte-parole des monteurs de lignes, Robert Blondin, explique que les sous-traitants de Telus agissent probablement de façon légale, mais qu’il s’agit d’une situation immorale, car la très grande majorité des monteurs de lignes de la région sont présentement sans emploi. Il demande à Telus d’intervenir afin d’offrir un ratio de travailleurs plus équitable.

On compte une centaine de monteurs de lignes en Gaspésie.

LAISSER UN COMMENTAIRE