Moins d’argent, moins d’emplois…

2515
Philip Toone dénonce le manque de financement dans le programme Emplois d’été Canada. Le programme permet à des entreprises ou organismes d’embaucher des étudiants durant la période estivale. Selon le député NPD de la Gaspésie et des Îles, le nombre d’étudiants qui se trouvent du travail, grâce au programme, ne cesse de diminuer d’année en année. Pourtant, les demandes de la part des employeurs ne cessent d’augmenter. Philip Toone explique que c’est le manque de financement qui fait en sorte que plusieurs projets sont refusés. La région reçoit depuis les dernières années toujours le même montant, soit 648 mille dollars. Le député explique que cette situation a aussi des impacts majeurs pour une région touristique comme la nôtre qui compte sur la main-d’œuvre étudiante pour opérer la saison. De plus, ce manque d’emplois d’été aura des répercussions à long terme pour les jeunes en région. Philip Toone a aussi demandé à Service Canada pour avoir les montants investis dans la région dans le programme d’emplois d’été étudiant depuis les 5 ou 10 dernières années. Il affirme avoir accusé un refus et se tourne maintenant vers la loi d’accès à l’information.