Le milieu communautaire en grogne contre l’austérité

94

Les groupes communautaires de la région ont manifesté aujourd’hui en Gaspésie contre le sous-financement du gouvernement Couillard.

Les organismes dénoncent les conséquences des coupures.

La coordonnatrice au Regroupement des organismes communautaires Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (ROCGIM), Geneviève Giguère,  souligne entre autres que plusieurs organismes sont dans l’obligation de fermer leurs portes temporairement ou de mettre à pied des travailleurs.

 

Geneviève Giguère explique qu’avec un surplus budgétaire de 2,2 milliards de dollars, le gouvernement du Québec se doit d’investir dans les organismes communautaires pour soutenir leurs activités auprès de la population dans le besoin.

 

Le Regroupement des organismes communautaires Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine estime a près de 13, 8 millions de dollars le manque à gagner pour répondre aux besoins de la population.

Dans la région, 80 organismes communautaires sont membre du ROCGIM.

LAISSER UN COMMENTAIRE