La mairesse de Chandler encore suspendue

5299

La mairesse de Chandler est suspendue par la Commission municipale du Québec pour une deuxième fois cette année.

Selon une décision de la commission rendue publique aujourd’hui, Louisette Langlois sera suspendue de ses fonctions, sans rémunération, pendant 45 jours à partir du 3 octobre.

On lui reproche d’avoir omis de divulguer des intérêts personnels dans le dossier du congédiement du directeur de l’urbaniste, Philippe Berger, en 2012. Un dossier auquel elle a pris part activement.

Elle contrevenait ainsi au Code d’éthique et de déontologie à l’intention des élus de la Ville de Chandler.

Rappelons qu’en mai dernier, Louisette Langlois avait été suspendue 1 mois pour avoir demandé au trésorier d’ajouter un montant de 130 000$ aux prévisions budgétaires, alors qu’elle n’avait pas reçu l’appui ni du conseil de ville ni du directeur général. L’argent visait l’embauche d’un greffier et d’un ingénieur.

Un deuxième manquement concernait un mandat donné à Raymond Chabot Grant Thornton pour la vérification comptable du Tournoi familial de hockey mineur, après qu’une employée ait soulevé des doutes sur ce bilan.  Elle aurait plutôt dû le confier au directeur général et au directeur des finances.

Selon les juges administratives, Sandra Bilodeau et Nancy Lavoie, la mairesse n’a pas respecté la ligne hiérarchique en évitant d’avoir des communications franches, transparentes et honnêtes envers son conseil et le directeur général.

LAISSER UN COMMENTAIRE