Le maire de Cloridorme est sous enquête

2573

La Commission municipale du Québec va enquêter sur les agissements du maire de Cloridorme.

Les conseillers de la municipalité de Cloridorme ont déposé une plainte contre le maire Marc Caron à la commission, en janvier.

Il s’agit d’une demande d’enquête en matière d’éthique et de déontologie qui a été signée par les six conseillers municipaux, soit Denis Fortin, Sophie Côté, Marcelle Minville, Nathalie Francoeur, Laurence Beaudoin et Valère Huet.

Ils affirment que le maire a enfreint 6 règles déontologiques, dont l’intégrité, l’honneur attaché à ses fonctions, l’intérêt du public, le respect envers les membres du conseil et des employés, la loyauté envers la municipalité et la recherche de l’équité.

Les conseillers, Sophie Côté et Denis Fortin, expliquent les raisons de leurs démarches.

 

Ces élus affirment d’ailleurs que la commission a accepté leur demande et que le processus d’enquête est en cours.

 

Sophie Côté précise même avoir parlé avec l’avocat qui a été nommé au dossier.

 

S’il est démontré que le maire de Cloridorme est allé à l’encontre de la  Loi sur l’éthique et la déontologie en matière municipale, il est passible de sanctions allant d’une réprimande à une suspension de 90 jours sans rémunération.

Le maire, Marc Caron, a affirmé réserver ses commentaires pour plus tard.

LAISSER UN COMMENTAIRE