La nouvelle loi sur les municipalités ne va pas assez loin

229

Les préfètes de La Côte-de-Gaspé et du Rocher-Percé restent sur leur faim, suite à l’adoption à l’Assemblée nationale de la loi visant à reconnaître les municipalités comme des gouvernements de proximité.

Cette loi, adoptée jeudi dernier, était attendue depuis longtemps dans le monde municipal. Cependant, bien qu’elle soit intéressante, selon Nadia Minassian, elle ne va pas assez loin.

 

Pour elle, les petites municipalités ne sont pas reconnues à part entière comme gouvernement de proximité, dans cette loi qui avantage les grands centres.

 

Bien qu’il y ait une « grande déception qui persiste », Délisca Ritchie-Roussy salue tout de même l’obtention de nouveaux pouvoirs en matière d’urbanisme, de diffusion de l’information, de taxation et de fiscalité, notamment.

 

Délisca Ritchie-Roussy partage le même sentiment que Nadia Minassian concernant le Fonds d’appui au rayonnement des régions, qui demeurera un programme géré par le gouvernement. Les élues continueront d’ailleurs de faire pression pour que les montants investis dans les projets régionaux soient considérés comme la part du milieu.

LAISSER UN COMMENTAIRE