Rapatriement de la locomotive de l’Amiral : Déception et incompréhension

422

Le départ de la locomotive du train touristique de Gaspé provoque la déception et l’incompréhension chez Escale Gaspésie.

Alors que l’Amiral figure depuis le début de la stratégie de développement des croisières sur la pointe de la Gaspésie, le projet semble de plus en plus vouer à disparaître.

Le geste de la Société du chemin de fer de venir chercher la locomotive pour la rapatrier à New Richmond pour répondre à ses besoins d’affaires est très symbolique pour Escale Gaspésie.

Le chef d’escale, Stéphane Sainte-Croix ne peut cacher sa déception même s’il comprend cette décision.

 

Stéphane Sainte-Croix explique que le train touristique est essentiel pour développer la destination. Selon lui, sans cet outil de transport de masse il sera impossible d’attirer plus de navires et le nombre de croisiéristes va plafonner.

 

Le chef d’Escale Gaspésie trouve incohérent le discours politique des derniers mois concernant la région. Il ne comprend pas comment un projet qui est en pleine expansion ne reçoit pas l’aide nécessaire pour poursuivre son développement.

 

L’Amiral ne circule plus depuis 2015, à cause du mauvais état du tronçon Gaspé-Percé, dont les coûts de réparation sont estimés à environ 4 millions de dollars.

LAISSER UN COMMENTAIRE