LES TENDANCES DE L’ÉCONOMIE MONDIALE

37

La reprise économique devrait avantager l’industrie des pêches et de la mariculture.

C’est ce qu’affirme l’économiste Pierre-Marcel Desjardins de l’Université de Moncton, conférencier-invité au Rendez-vous annuel de la pêche et de la mariculture qui se déroulai aux Îles-de-la-Madeleine.

Il a analysé les grandes tendances de l’économie mondiale et leur impact pour l’industrie.
Selon M. Desjardins, c’est dans les pays émergents que la croissance économique mondiale sera la plus soutenue, au cours des prochaines années.

Il dit que 80 pour cent de cette progression viendra de la Chine, de l’Inde et des Amériques latine et du sud.

En comparaison, il qualifie de fragile la croissance de deux pour cent, prévue en 2014, aux États-Unis :

Pierre-Marcel Desjardins relève aussi que l’industrie canadienne de la pêche n’exploite pas son plein potentiel.
C’est ce qui ressort d’une étude publiée par le Conference Board, la semaine dernière :

Le Conference Board souligne également que les consommateurs sont de plus en plus exigeants en ce qui concerne les méthodes de production des produits marins.
À cet effet, l’industrie du homard a un net avantage avec l’écocertification et la traçabilité de son produit :

Un bémol toutefois, l’économie mondiale est menacée par un risque de déflation à cause des très faibles taux d’intérêt.

Il en résulterait une inefficacité de la politique monétaire canadienne pour stimuler la croissance, de même qu’une baisse de la demande et des prix.