LÉGÈRE BAISSE

44

Le nombre de demandes d’inscription au Cégep de la Gaspésie-les-Îles est très légèrement en baisse comparativement à l’an passé.
C’est ce qu’affirme le directeur des études au cégep Louis Bujold. Au deuxième tour des demandes d’admission, le cégep a reçu 728 demandes comparativement à 750 en 2013.

Toutefois, au Campus de Gaspé enregistre des demandes de 365 étudiants comparativement à 338 en 2013. À Carleton, on dénombre 155 demandes comparativement à 192 l’an dernier. Finalement, l’École des pêches à Grande-Rivière a reçu 15 demandes de plus qu’en 2013 et aux Iles 10 de moins.

Louis Bujold mentionne que cette baisse n’est pas si importante qu’elle peut paraître puisque c’est l’année 2013-2014 qui a été une année record. Les résultats du deuxième tour 2014 se rapprochent beaucoup plus des moyennes traditionnelles.

Louis Bujold explique que ces résultats sont préliminaires et que les étudiants peuvent s’inscrire même pendant la première semaine de cours en août. Il explique qu’avec une diminution importante du nombre de finissants dans les polyvalentes en Gaspésie le nombre de demandes reçues est satisfaisant :


Le cégep recevra encore entre 35 et 50 étudiant internationaux, mais offre aux français une nouvelle opportunité. Ils pourront faire au Cégep de la Gaspésie de la mobilité :


Les étudiants internationaux sont surtout concentrés au campus de Gaspé.

 

PARTAGER
Article précédentPÉTROLIA DOIT RESPECTER LE RÈGLEMENT
Article suivantBULLETIN DE SPORT RÉGIONAL
Radio Gaspésie est la station numéro 1 de la pointe gaspésienne. Notre équipe est composée de 17 employés. Radio Gaspésie est une entreprise d'économie sociale. Par sa nature et ses activités, Radio Gaspésie est un acteur important du développement régional durable. Radio Gaspésie offre un service de l’information avec 3 journalistes et des pigistes pour couvrir la Côte-de-Gaspé et le Rocher-Percé. Nous sommes le reflet de la culture locale et régionale. Nous sommes le partenaire média de toutes les manifestations culturelles et sportives sur notre territoire.