LE FINANCEMENT: UN ENJEU MAJEUR POUR LES ACTEURS CULTURELS

98

La question du financement était au cœur des consultations publiques sur le renouvellement de la politique culturelle du Québec pour la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

 

Luc Fortin, le ministre de la Culture et des Communications, était au Musée de la Gaspésie mardi après-midi pour recueillir les propositions des différents intervenants.

C’est Anik Loisel, la directrice du Conseil de la culture de la Gaspésie qui a ouvert les présentations devant une trentaine de personnes. Comme ses collègues du milieu, elle s’est dite préoccupée par l’accès au financement depuis la disparition de la CRÉ :

 

Au total, huit mémoires ont été déposés par des organismes et des instances de la région, dont la Ville de Gaspé, Patrimoine Gaspésie, le Festival de Musique du Bout du Monde ou encore C.D Spectacles. Deux témoignages ont également été présentés par des acteurs culturels locaux.

Tous ont également souligné l’importance d’adapter la nouvelle politique culturelle à la réalité de chaque région. On écoute de nouveau Anik Loisel à ce sujet :

 

Cette tournée du ministre de la Culture et des Communications a démarré en juin et couvrira les 17 régions administratives du Québec. Elle se terminera le 29 août à Sherbrooke et le dépôt de la nouvelle politique est prévu pour 2017.