LE DINDON SAUVAGE

361

DINDON

 

Réticent à l’implantation du dindon sauvage en Gaspésie, le Conseil régional de l’environnement demande au ministre Lessard de ne pas introduire cette espèce dans la région.

La directrice du Conseil régional de l’Environnement invite le ministre de la Faune à bien prendre acte de la position de la Table régionale faune concernant l’implantation du dindon sauvage.

Le 7 avril, tous les membres de cette table, à l’exception de la Fédération des chasseurs et pêcheurs, se sont prononcés contre le projet.

Quelques jours plus tard au congrès de la Fédération des chasseurs et pêcheurs, le ministre se serait montré ouvert devant les chasseurs à l’implantation du dindon.

Pourtant, les biologistes du ministère affirment que l’implantation du dindon n’est pas biologiquement viable en Gaspésie.

La directrice du Conseil régional de l’environnement, Caroline Duchesne, affirme que le ministre n’avait probablement pas été informé de la position de la Table régionale faune, quand il aurait fait ses commentaires sur sa possible ouverture au projet d’introduction.

Elle espère qu’il s’agit simplement d’un manque de communication :

 

La directrice du Conseil régional de l’environnement demande donc officiellement au ministre Laurent Lessard de suivre la recommandation de la Table régionale faune.

La demande de la fédération des chasseurs a été faite au gouvernement, mais un moratoire est toujours en vigueur jusqu’en 2016.