La musique du monde bien en vue au FMBM

335

C’est le chanteur africain Tiken Jah Fakoly qui a fait danser la plus grande foule, cette année, au Festival Musique du Bout du Monde.

Bien que les statistiques d’achalandage ne soient pas encore compilées avec précision, on estime à plus de 2000 le nombre de spectateurs qui ont apprécié cet artiste international, samedi. Les organisateurs de l’événement qui se tient à Gaspé depuis 14 ans affirment même que c’est la première fois qu’un spectacle de musique du monde l’emporte sur les groupes grand public. Grégory Charles, Yann Perrault et Valaire étaient notamment au programme.

Si les festivaliers étaient au rendez-vous sur la rue de la Reine pour la programmation gratuite et au Cap Bon Ami pour le spectacle au lever du soleil avec Chloé Ste-Marie, il semble que l’achalandage total sous le grand chapiteau était moins élevé que par les années passées, selon le directeur général du festival, Stéphane Brochu.

 

Malgré cela, les revenus autonomes provenant notamment des bars seraient en augmentation, selon lui.

Pour la première fois cette année, une délégation de 10 voitures électriques en provenance de Montréal a été invitée à se déplacer jusqu’à Gaspé pour l’occasion. Ce coup de promotion des énergies vertes s’est fait en collaboration avec l’homme d’affaires, Alexandre Taillefer, et l’Association des véhicules électriques du Québec.

 

Les organisateurs travaillent déjà sur la 15e édition du Festival Musique du Bout du Monde. Stéphane Brochu dit vouloir développer davantage les activités en plein air.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE