LA FPJQ INTERVIENT…

34

petrolia drapeau

La Fédération professionnelle des journalistes du Québec exige de Pétrolia des réponses à ses questions reliées à leurs projets d’exploration pétrolière à Anticosti mais aussi dans l’ensemble des régions du Québec.

Le regroupement de journalistes affirme que l’entreprise accumule les refus d’entrevue demandée par certains journalistes, notamment de la radio CILE de Havre-St-Pierre, de Radio-Canada et du journal Le Devoir.

La présidente de la FPJQ, Lise Millette, dénonce cette façon de faire de Pétrolia et considère qu’elle a des comptes à rendre à la population :

Lise Millette ajoute que les refus d’entrevue de Pétrolia à différents médias peuvent amener une certaine confusion auprès de la population. Elle exige plus de transparence de la part de l’entreprise pétrolière :

La Fédération professionnelle des journalistes du Québec rappelle que le gouvernement du Québec s’est engagé à la plus grande transparence. Lise Millette conclue en demandant à Pétrolia d’éclairer les citoyens québécois et de permettre une saine circulation de l’information à propos des activités en cours sur leur territoire.

Journaliste : Gilles Philibert

PARTAGER
Article précédentUNE NOUVELLE PIÈCE DU PUZZLE
Article suivantLE PDG DE PÉTROLIA RASSURÉ
Radio Gaspésie est la station numéro 1 de la pointe gaspésienne. Notre équipe est composée de 17 employés. Radio Gaspésie est une entreprise d'économie sociale. Par sa nature et ses activités, Radio Gaspésie est un acteur important du développement régional durable. Radio Gaspésie offre un service de l’information avec 3 journalistes et des pigistes pour couvrir la Côte-de-Gaspé et le Rocher-Percé. Nous sommes le reflet de la culture locale et régionale. Nous sommes le partenaire média de toutes les manifestations culturelles et sportives sur notre territoire.