JUSTE PRIX POUR LES TRAVAUX

38

Le ministère québécois des Transports se dote d’un plan d’action pour améliorer la gestion contractuelle des projets routiers.

Seize mesures rassemblées en quatre axes visent notamment à prévenir toute forme de collusion, pour que les Québécois paient le juste prix pour les travaux sur le réseau.

C’est à la suite d’une étude sur les dépassements de coûts des contrats de construction et de services professionnels que Québec s’est engagé à améliorer les pratiques dans le secteur des Transports.

En plus de mieux planifier les projets routiers et contrôler les dépenses, la stratégie gouvernementale vise à imputer les surcoûts aux responsables, ainsi qu’à favoriser la concurrence.

Le ministre des Transports, Sylvain Gaudreault, précise que le prix de l’asphalte est un enjeu pour la région Gaspésie-Les Îles :

Le ministre estime que le gouvernement a déjà économisé 240 millions de dollars par rapport aux estimations de 2013, grâce au resserrement des pratiques au cours des 10 derniers mois.

Sylvain Gaudreault a déposé hier un projet de loi pour transformer une partie du ministère en agence des transports indépendante des pouvoirs politiques. Il ne croit pas que cela entrainera des coupures de postes dans les bureaux de direction régionale :

C’était le ministre des Transports, Sylvain Gaudreault.