Jean-François Lisée est consterné par l’inaction de Québec

0
163

Jean-François Lisée est consterné par l’inaction du gouvernement libéral de Philippe Couillard envers la Gaspésie.

Le chef du Parti québécois, qui est en tournée dans la région depuis trois jours, ne comprend pas que les dossiers du quai et de la promenade de Percé ainsi que celui du chemin de fer soient toujours en attente de réponse de Québec.

Après avoir constaté les dégâts causés par les tempêtes à Percé, il a interpellé Philippe Couillard et même Justin Trudeau pour qu’ils prennent en main la situation. Selon Jean-François Lisée, le quai doit être réparé pour cet été.

Le leader du PQ croit que c’est Québec, avec la SEPAQ, qui devrait devenir propriétaire du nouveau quai, une fois celui-ci reconstruit et cédé par le fédéral.

Il qualifie aussi la situation du rail d’urgente, en ce qui concerne sa réfection jusqu’à Gaspé pour permettre le retour du train de marchandises.

 

Afin de faire bouger le gouvernement plus rapidement sur ces dossiers, notamment, le chef du Parti québécois va tenir une interpellation ministérielle sur la Gaspésie le 7 avril prochain, à l’Assemblée nationale. À ce moment, le ministre responsable de la région, Sébastien Proulx, devra répondre durant 3 heures aux questions des députés péquistes.

Jean-François Lisée a terminé sa journée, dimanche, avec un rassemblement citoyen qui a attiré plus d’une cinquantaine de personnes à la marina de Gaspé. La porte-parole du comité Ensemble pour l’avenir durable du Grand Gaspé en a profité pour demander à ce dernier de porter à Québec leurs inquiétudes sur la loi 106, qui permet aux entreprises pétrolières d’effectuer de la fracturation hydraulique et des expropriations.

LAISSER UN COMMENTAIRE