Investissement sur le rail : Lebouthillier et Côté ne s’entendent pas

280

Diane Lebouthillier est déçue du changement de cap des élus sur la réfection du chemin de fer, alors que Daniel Côté croit qu’il était nécessaire de changer de position.

La députée de la Gaspésie et des Îles a réagi ainsi, dans son bilan annuel, à la décision des élus de favoriser le retour du train de marchandises jusqu’à Gaspé, au lieu de celui de passagers à New Carlisle.

Diane Lebouthillier affirme que depuis les derniers mois, le milieu demandait pourtant le retour du train de passagers. Après avoir travaillé et obtenu des réponses positives de VIA Rail en ce sens, la ministre a avoué sa déception face à ce changement de priorité des élus. D’autant plus que le transporteur refusait de revenir en Gaspésie avant que le chemin de fer soit sécuritaire jusqu’à Gaspé.

 

Pour sa part, le maire de Gaspé, Daniel Côté, estime que les données ont changé depuis les dernières semaines avec l’obtention de contrats importants à des entreprises qui nécessitent de prioriser le train de marchandises.

 

Le gouvernement du Québec, qui devait effectuer une annonce en décembre pour un retour du train de passagers, a finalement retardé cette dernière. Le ministre responsable de la région, Sébastien Proulx, qui était en Gaspésie jeudi, a confirmé que son gouvernement avait entendu la nouvelle demande de la région:

 

Québec s’apprêtait à annoncer en décembre un montant de 50 millions de dollars pour la réfection du rail en Gaspésie.

LAISSER UN COMMENTAIRE