INJUSTICE

35

Le Regroupement «Ensemble pour l’avenir durable du Grand Gaspé » qualifie d’injuste le jugement rendu par la Cours supérieure dans la poursuite de Pétrolia contre la Ville de Gaspé.

En conférence de presse aujourd’hui, le comité de citoyens considère que chaque municipalité devrait avoir le droit de protéger les sources d’eau potable sur son territoire. Le comité croit également que la Ville de Gaspé doit évaluer les possibilités d’aller en appel du jugement de la Cour supérieure.

La présidente du comité Lise Chartrand est d’avis que le gouvernement du Québec tarde à dévoiler sa règlementation en raison de l’éventualité d’une élection provinciale ce printemps. De plus elle considère que la règlementation qui sera adopté favorisera l’industrie pétrolière :

 

Le regroupement souhaite également qu’un fonds de dédommagement soit mis en place considérant une évaluation qui a été réalisée par la Ville de Gaspé advenant des fuites de pétrole sur le territoire de Haldimand :

 

De plus, le regroupement mentionne avoir des craintes puisque Pétrolia envisagerait maintenant faire 8 forages à moins d’un kilomètre de résidences à Haldimand.

Le regroupement « Ensemble pour l’avenir durable du Grand Gaspé » souhaite que soit reconsidéré son argumentaire et de s’en soumettre à la volonté des municipalités et de l’ensemble des citoyens.