Les hivers rigoureux expliquent les résultats de la chasse au chevreuil

126

Ce sont les hivers rigoureux qui expliquent la baisse des résultats de chasse au chevreuil depuis quelques années.

Selon les résultats de la chasse pour la saison 2016 en Gaspésie, plus de 1200 chevreuils ont été abattus, soit près de 500 bêtes de moins qu’en 2015. En fait depuis 4 ans, les résultats de chasse au chevreuil sont en constante diminution.

Le biologiste au ministère de la Faune, Martin Dorais, explique que le chevreuil est une espèce qui résiste mal aux hivers rigoureux. Les précipitations de neige abondante vers la fin de l’hiver, quand le chevreuil est le plus vulnérable, ont sûrement été fatales pour plusieurs bêtes.

 

D’ailleurs, avec la saison froide en cours, plusieurs personnes pensent aider les chevreuils en les nourrissant. Le biologiste explique que cette pratique est une très mauvaise idée et qu’elle est dommageable à plusieurs égards.

 

Le nourrissage artificiel provoque aussi une promiscuité entre les bêtes, qui favorise la transmission de maladies et de prédation.

LAISSER UN COMMENTAIRE