Haldimand 4 fait ses preuves, selon Pétrolia

880

Pétrolia confirme l’existence d’un réservoir pétrolier fonctionnel sur la propriété Haldimand.

Suite au test de production sur Haldimand 4 qui a commencé le 18 mai et qui comportait des périodes de production et des périodes d’arrêt, le puits a produit près de 1200 barils de pétrole léger sans pompe. Cela signifie que le puits a une pression naturelle suffisante pour une éventuelle production.

Jean-François Belleau, le directeur des affaires publiques et gouvernementales chez Pétrolia parle d’une bonne nouvelle. Il indique toutefois que l’entreprise doit analyser davantage ces résultats avant de dire si cette découverte correspond ou non à leurs attentes.

Jean-François Belleau explique aussi que ce test a permis d’établir que le terrain avait une faible perméabilité, c’est-à-dire qu’il laisse difficilement traverser les hydrocarbures qu’il contient.

 

L’entreprise va donc devoir développer des méthodes de stimulation pour savoir comment extraire le pétrole malgré cette faible perméabilité.

 

Rappelons que lors de son passage à Gaspé, Richard Langelier, un expert de ces questions, avait comparé la complétion à la fracturation qui est utilisée pour extraire le pétrole de schiste des formations géologiques poreuses.

Selon les dernières estimations de l’entreprise, le puits renfermerait plus de 7 millions de barils.

À la suite des rencontres avec son partenaire Québénergie, Pétrolia annoncera quels sont les travaux prévus sur l’ensemble du site Haldimand.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE