La gestion du rail gaspésien s’autofinancera cette année

186

La Société du chemin de fer de la Gaspésie ne dépend plus du gouvernement pour assurer ses opérations.

Depuis mai 2015, le gouvernement versait environ 5 millions de dollars par année pour qu’elle puisse faire l’entretien et desservir les clients.

Le certificat d’opération vient d’être reconduit jusqu’en août 2018, mais cette fois, aucun financement n’a été accordé.

Il s’agit d’une bonne nouvelle, selon le président de la Société du chemin de fer de la Gaspésie, Éric Dubé, car ceci démontre que la société est maintenant rentable et qu’elle peut assurer elle-même le bon déroulement de ses opérations.

 

Si l’organisme est aujourd’hui rentable, c’est principalement dû aux contrats avec LM Wind Power pour le transport de pales d’éoliennes et avec la cimenterie de Port-Daniel.

Par ailleurs, la Société vient d’acheter 24 wagons dans l’Ouest canadien afin de transporter les copeaux de l’usine Temrex. Il s’agit d’un investissement d’un million de dollars.

Ces wagons remplaceront ceux qui étaient loués au Canadien National. Au fil du temps, les tarifs de location ont augmenté de façon considérable.

LAISSER UN COMMENTAIRE