GASTEM VA AILLEURS

42

Les actionnaires de Gastem seront bientôt appelés à se prononcer sur la restructuration de cette compagnie pétrolière et gazière.

Freinée dans ses projets de développement gazier au Québec, Gastem cherche à diversifier ses activités de prospection à l’extérieur de la province.

Gastem pilotait, notamment, un projet de forage à Ristigouche Partie Sud-Est qui a été suspendu en raison du règlement de la municipalité sur la protection de l’eau potable.

Son président, Raymond Savoie, explique qu’il veut faire l’acquisition de baux d’exploration dans des juridictions plus favorables à l’essor de la filière du gaz naturel.

Il lorgne du côté des provinces Maritimes et de la côte Est américaine.

 

Pour financer ses visées de développement, Gastem propose à ses actionnaires une consolidation de leur portefeuille d’actions :

 

Gastem soumettra sa proposition de restructuration au vote de ses quelques trois mille actionnaires d’ici la fin février. Le président de l’entreprise cotée en bourse est confiant d’obtenir leur appui.

Gastem a décidé de vendre ses 13 permis d’exploration pétrolière et gazière à Pétrolia, cet été.