Les Gaspésiens sont consultés sur la langue française

120

Le président du Bloc Québécois est à Gaspé, aujourd’hui, pour discuter de la situation de la langue française dans la province.

Mario Beaulieu ira à la rencontre d’étudiants du cégep et d’intervenants du Service d’accueil aux personnes immigrantes de La Côte-de-Gaspé, avant de faire une présentation à l’Hôtel des Commandants, à 19 h.

Il souhaite sensibiliser les Gaspésiens à l’enjeu du français qui est appelé à diminuer au Québec. Selon une étude de Statistiques Canada, publiée en janvier, la population québécoise de langue maternelle française passerait de 79 % en 2011 à environ 70 % en 2036. Cette diminution serait attribuable à la forte immigration, d’après les analystes.

Selon Mario Beaulieu, le recul du français au profit de l’anglais pourrait nuire à l’économie de la Gaspésie.

 

Il propose d’ailleurs que les allophones immigrants aillent en région pour se franciser.

 

Le député de La Pointe-de-l’Île fait aussi un lien entre la facilité d’accès à la formation postsecondaire en anglais et la pénurie de médecins en région.

 

Un rapport de tournée sera présenté au gouvernement fédéral, qui finance l’anglicisation au Québec, puisque cette langue est considérée comme minoritaire, ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE