François Roussy parle publiquement pour la première fois depuis son arrestation

2050

François Roussy acceptait jeudi de parler pour la première fois publiquement depuis son arrestation par l’Unité permanente anticorruption, l’UPAC.

Alors qu’il est en pleine procédure judiciaire et que ses avocats lui déconseillent de donner des entrevues aux médias, l’ancien maire de Gaspé tenait à s’adresser aux citoyens pour remettre les pendules à l’heure, dans une entrevue accordée exclusivement à la télévision communautaire de Gaspé.

À plusieurs reprises, François Roussy a répété ne pas être un criminel.

 

Il a aussi commenté le déroulement de son arrestation chez lui très tôt le matin, en mars dernier.

 

François Roussy dit avoir pu s’appuyer sur son entourage pour passer à travers cet épreuve, qu’il vit comme une grande injustice.

 

Il a rappelé que jamais l’UPAC ne l’a interrogé directement avant de procéder à son arrestation. Ils avaient effectué une saisie à la Ville de Gaspé auparavant.

De telles procédures judiciaires peuvent coûter plusieurs dizaines de milliers de dollars, selon François Roussy. Il est d’ailleurs en attente de connaître le verdict du conseil de ville, à qui il a demandé de contribuer à ses frais de cours, en vertu de l’article 604.6 de la Loi sur les cités et les villes.

La Ville de Gaspé n’a pas voulu commenter sur le sujet.

LAISSER UN COMMENTAIRE