FRAIS DE LOCATION

51

Les membres du Regroupement des locataires des terres publiques lutteront contre la hausse faramineuse des frais de location.

C’est ce qu’affirme Claude Leblanc le président de la section régionale du regroupement.

Rappelons que les propriétaires de chalets en forêt publique subissent d’importantes augmentations de taxes. En moyenne, au Québec, la hausse atteindra 167%. Certains détenteurs de baux de villégiature seront impactés jusqu’à 530%. La décision du gouvernement du Québec est parue dans la Gazette officielle en juillet dernier.

Pour Claude Leblanc cette nouvelle hausse est la goutte qui fait déborder le vase. Il explique que cette décision est totalement incompréhensible et va à l’encontre de ce qu’affirmait le gouvernement libéral. Depuis 5 ans, un comité du regroupement travaille avec le gouvernement afin de trouver un terrain d’entente et Claude Leblanc croyait, avant cette annonce, que les choses se déroulaient bien. Il accuse même le gouvernement et le ministre responsable de la région Jean D’Amour de tenir un double discours :

 

Claude Leblanc promet que son organisation se mobilisera et que le gouvernement entendra parler de ses 40 mille membres :

Claude Leblanc conclut en disant que ses 40 mille membres peuvent surement faire une différence dans certaines circonscriptions lors de la prochaine élection