FINANCEMENT INCERTAIN?

37

logo_urlsgim

L’Unité régionale loisir et sport craint que la reconduction des programmes pour les athlètes, les artistes et les organisateurs d’événements ne soit qu’un sursis d’un an.
L’an dernier, au moment où le gouvernement Couillard annonçait des coupures de budget dans tous les domaines, la région s’inquiétait de possibles pertes de programmes d’aide aux activités sportives et de loisirs. Finalement, Québec a choisi de reconduire ses budgets pour cette année.
Toutefois, le gouvernement pourrait appliquer le couperet l’an prochain puisqu’au lieu de s’engager dans des ententes sur plusieurs années, comme c’était le cas auparavant pour certains programmes, l’argent a été reconduit pour l’année en cours uniquement.
Or, les craintes demeurent tout aussi grandes à l’Unité régionale loisir et sport de la Gaspésie les Îles qui se charge de distribuer les fonds publics auprès des organisations, des athlètes et des artistes de la région.
L’agente de développement à l’URLS, Judith Lebrun :


L’incertitude touche plusieurs programmes : Soutien à la formation, Développement loisir et sport, Intégration loisir, relève François-Bourque, Clubs sportifs et jeune relève amateur.
Grâce à la reconduction du budget, cette année, l’Unité régionale loisir et sport procède d’ailleurs, ces jours-ci, à l’appel de projets dans le cadre de l’important programme Développement loisir et sport.

PARTAGER
Article précédentDÉCEPTION
Article suivantENTREPRENEURIAT COLLECTIF
Journaliste collaboratrice Rocher-Percé // 418 782-2719 // aubertbonnariane@gmail.com