Fin du campement d’Environnement Vert Plus devant la cimenterie

276

Environnement Vert Plus a levé son campement, hier après-midi, après sa rencontre avec des dirigeants de Ciment McInnis.

Dimanche, le groupe environnementaliste s’était d’abord installé avec des tentes près de la mer.  Le campement a par la suite été déplacé devant l’affiche de l’entrée principale du chantier.  La mobilisation de moins d’une dizaine de personnes aura duré 3 jours.

Pendant  leur séjour à Port-Daniel, les militants se sont entretenus avec des citoyens et des travailleurs pendant ce qu’ils ont appelé un camp d’information.

Les membres d’Environnement Vert Plus ne sont pas sorti de leur rencontre satisfaits. Les discussions auront duré 2 heures.

Le porte-parole du groupe, Pascal Bergeron, demande à Ciment McInnis d’obtenir des précisions sur la nature des rejets de la cimenterie et sur la composition du combustible qu’elle utilisera lorsqu’elle sera en production, à compter du printemps prochain.

 

La porte-parole de Ciment McInnis, Maryse Tremblay, n’a pas voulu accorder d’entrevue sur la nature des échanges.  L’entreprise n’a pas demandé au groupe de quitter les lieux.

Par ailleurs, un employé a été grièvement blessé, cet été, sur le chantier. Une colonne d’acier est tombée sur le pied du travailleur. L’employeur conteste le rapport de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail.

LAISSER UN COMMENTAIRE