EXPORTATION DE COMPOSANTES

93

LM WIND

 

Le directeur du TechnoCentre éolien croit qu’il ne faut pas éliminer la clause de l’exportation de composantes pour atteindre le contenu régional exigé par Québec.

Dans le dernier appel d’offres de 450 mégawatts d’Hydro Québec, deux des trois turbiniers choisis devraient acheter plus de tours en acier afin de les exporter pour ensuite importer des pales éoliennes. Cette décision aurait pour effet de priver LM Wind Power de contrats pour son usine de Gaspé.

Dans un premier temps, Frédéric Côté affirme que la clause d’exportation pour remplir la condition de contenu régional a déjà été utilisée auparavant, notamment par LM Wind Power.

Le directeur du TechnoCentre croit que l’un des éléments qui a joué dans le choix des composantes des turbiniers est lié aux coûts.

Enfin, Frédéric Côté croit qu’il ne faut pas éliminer les clauses d’exportation de composantes dans les appels d’offres éoliens pour atteindre le pourcentage de contenu régional exigé.

C’était Frédéric Côté, directeur du TechnoCentre Éolien.

Source Richard O’Leary

PARTAGER
Article précédentTOUCHE PAS À MON SLOGAN
Article suivantLE CONSEIL DE LA CULTURE OFFRE DES FORMATIONS
Radio Gaspésie est la station numéro 1 de la pointe gaspésienne. Notre équipe est composée de 17 employés. Radio Gaspésie est une entreprise d'économie sociale. Par sa nature et ses activités, Radio Gaspésie est un acteur important du développement régional durable. Radio Gaspésie offre un service de l’information avec 3 journalistes et des pigistes pour couvrir la Côte-de-Gaspé et le Rocher-Percé. Nous sommes le reflet de la culture locale et régionale. Nous sommes le partenaire média de toutes les manifestations culturelles et sportives sur notre territoire.