État d’urgence aux Îles : La situation se rétablit peu à peu

60

La municipalité des Îles-de-la-Madeleine a dû déclarer l’état d’urgence, hier, suite à des bris majeurs au système d’aqueduc.

Les habitants de l’île Centrale ont été privés d’eau potable à partir de  dimanche. Ils représentent 75 % à 80 % de la population totale des Îles-de-la-Madeleine.

Hier, les réparations aux 2 bris principaux ont causé plusieurs autres dommages au réseau, ce qui a compliqué les choses. Le niveau du réservoir a descendu à un niveau critique de 0,6 mètre, alors qu’il doit normalement se tenir à 3 mètres plus haut. Il est remonté à 2,8 mètres, ce midi.

L’interdiction d’utiliser l’eau pour les résidents de l’Étang-du-Nord, de Cap-aux-Meules et de Fatima a donc pu être levée. Ils devront toutefois la faire bouillir au courant de la prochaine semaine.

Un avion du ministère de la Sécurité civile ira aussi livrer 6000 litres d’eau en bouteille, comme l’explique le maire, Jonathan Lapierre.

 

La Municipalité attend la venue de spécialistes d’une firme montréalaise la semaine prochaine, afin de détecter toutes autres fuites potentielles dans le réseau.

 

Le maire Lapierre souligne que le réseau d’aqueduc de l’île Centrale fait déjà, depuis quelques années, l’objet d’un plan de réfection qui est en cours d’élaboration auprès du ministère des Affaires municipales.

LAISSER UN COMMENTAIRE