État de santé mentale alarmant chez les travailleurs de la santé et des services sociaux

115

Plusieurs travailleurs du secteur de la santé et des services sociaux de la Gaspésie vivent de la détresse psychologique, dans le cadre de leur emploi.

L’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux a effectué un sondage partout au Québec pour connaître l’état de santé mentale de ses membres. Les résultats sont jugés alarmants.

En Gaspésie, 120 personnes y ont répondu, sur 500 membres. Plus de la moitié d’entre eux disent avoir déjà ressenti des symptômes de dépression ou d’anxiété. La même proportion sent qu’ils ont peu d’influence sur le travail qu’ils font et qu’ils manquent de temps pour le faire correctement.

Le vice-président de l’Alliance, Robert Comeau, avance que le personnel est affecté négativement par la réforme Barrette.

 

Le tiers des répondants sont du même avis.

Robert Comeau craint que malgré la bonne volonté des employés, les patients soient touchés par cette situation déplorable.

 

À l’échelle du Québec, les résultats du sondage sont sensiblement les mêmes.

LAISSER UN COMMENTAIRE