ENQUÊTE DE MERINOV

42

Le Centre d’innovation de l’aquaculture et des pêches Merinov a amorcé, ce printemps, une collecte d’information sur l’utilisation des appâts traditionnels dans les pêcheries commerciales de crabe des neiges.

Le biologiste chargé du projet de caractérisation, Jérôme Laurent, explique que l’enquête est menée tant auprès des crabiers des Îles, que de la Gaspésie et de la Côte-Nord.
Elle vise à dresser un inventaire des quantités et de la qualité des appâts qu’ils utilisent:

En fait, les pêcheurs de crabe sont confrontés, tout comme le sont les pêcheurs de homard, à une rareté des espèces habituelles de boëtte, que sont le hareng, le maquereau et le calmar.
Merinov a pour objectif de moyen terme de pousser sa recherche vers le développement de solutions durables pour optimiser leurs pratiques d’appâtage et réduire leurs coûts:

Merinov dispose actuellement d’un budget de 26 mille dollars pour mener à bien son inventaire des pratiques d’appâtage des crabiers. Son rapport final sera déposé en octobre.

Jérôme Laurent précise qu’il lui faudra ensuite obtenir un budget de recherche et de développement d’au moins 100 mille dollars par année, pendant trois à cinq ans, pour trouver des solutions alternatives.