Les élections à Percé provoquent des questionnements

134

Le report des élections municipales de Percé préoccupe le député de Gaspé, particulièrement pour la réalisation des projets majeurs.

Le gouvernement du Québec a décidé de ne pas procéder à des élections, ce printemps, et opte plutôt pour novembre prochain. Entre-temps, c’est la Commission municipale, avec la juge France Thériault, qui prendra les décisions dans le dossier de la promenade et possiblement celui du quai.

L’absence de conseil de ville pour superviser et se prononcer sur ces projets inquiète le député de Gaspé, Gaétan Lelièvre.

 

Robert Daniel, qui est l’un des trois conseillers à être demeurés en poste après la démission en bloc de la majorité du conseil, affirme faire confiance au gouvernement pour sa gouvernance.

 

Sur cette capacité à payer de Percé, Gaétan Lelièvre craint que sans conseil, la population se retrouve avec une facture plus importante que prévu.

 

Sur ce point, Robert Daniel, qui s’était opposé à un emprunt de 1,8 million de dollars pour le projet de rue commerciale, estime qu’investir pour la promenade est plus acceptable pour les citoyens.

 

Le conseiller croit cependant que la Commission municipale tiendra compte de la situation financière de Percé.

LAISSER UN COMMENTAIRE