Les dossiers régionaux ont été entendus pendant 2 heures à l’Assemblée nationale

191

C’est aujourd’hui qu’avait lieu l’interpellation gouvernementale où les 3 députés de la Gaspésie et des Îles et la responsable de la région à la CAQ ont pu poser leurs questions à Sébastien Proulx pendant 2 heures.

Rien de nouveau n’est toutefois ressorti de ces discussions. Le sujet du train est celui qui a occupé le plus de temps. Il a aussi été question de l’avenir du créneau éolien, des services de santé, du quai de Percé, des aéroports régionaux et de la demande de statut particulier de la Haute-Gaspésie, notamment.

En ce qui concerne la gouvernance et les fonds régionaux, Sébastien Proulx a nié qu’il y avait moins d’argent de disponible depuis la fermeture de la CRÉ et des CLD.

 

Le ministre s’est également défendu d’être absent de la région, en affirmant être venu une dizaine de fois, pour un total d’une vingtaine de jour.

Pour le député de Gaspé, cette rencontre était très attendue par les Gaspésiens.

 

Une délégation de la Gaspésie s’est déplacée pour assister à cette interpellation. La préfète de la MRC de La Côte-de-Gaspé, Délisca Ritchie-Roussy, en faisait partie.

 

1 COMMENTAIRE

  1. On en fera jamais assez pour compenser les argents – jamais revenus depuis la disparition des CRÊ..- dont Gaspésie a fait les frais. Félicitations à nos députés de rappeler à ce triste gouvernement que nous existons et voulons, nous aussi, être desservis par les transporteurs tel OE , le train passager. De plus, nous voulons récupérer çes budgets coupés .

LAISSER UN COMMENTAIRE