Peu d’intérêt pour la réforme du mode de scrutin

175

Les citoyens ont démontré très peu d’intérêt, hier, à l’égard du projet de Justin Trudeau de réformer le mode de scrutin avant les prochaines élections fédérales.

En tournée de consultations dans son comté, la députée fédérale de la Gaspésie-les Îles, Diane Lebouthillier, n’a reçu que deux personnes du côté nord de la péninsule mercredi en journée et 5 en soirée à Bonaventure.

Tout de même, certains sont venus formuler quelques propositions qui ont toutes été notées par l’équipe de la députée Lebouthillier et qui se chargera ensuite de faire rapport au premier ministre.

Une citoyenne a proposé de permettre à certains groupes de voter par internet :

 

Sur un mode de scrutin à privilégier, le maintien du système uninominal à un tour, la proportionnelle à vote unique transférable ou non ou un système mixte, les participants n’ont pas été très tranchants.

À plusieurs reprises, par contre, les citoyens ont émis la volonté de mettre en place le système qui contribuerait le plus à faire en sorte de donner à l’électeur un véritable pouvoir sur les orientations de son gouvernement :

 

En campagne électorale, les libéraux de Justin Trudeau ont certifié que l’élection de 2015 serait la dernière organisée en vertu du mode de scrutin majoritaire uninominal à un tour.

LAISSER UN COMMENTAIRE